Ciels païens

Ciels païens

La fin de saison s’amorce en égrainant six dernières douceurs pendant que se préparent les semis de la prochaine récolte.

Dès aujourd’hui vous pouvez déguster la dernière merveille de Sébastien Laudenbach, «Vibrato», un court-métrage dont je signe la musique avec la voix d’Elise Caron en cantatrice extatique de ce Fantasia fantasmatique. Chaussez un bon casque, montez le son, baissez la lumière, cliquez sur le site de 3ème Scène et laissez-vous engloutir par les courbes, les ors et les eaux de l’Opéra Garnier.

La formule pour transformer la chute en envol sera révélée par le chorégraphe Thierry Thieû Niang et les enfants de «Au Coeur» que j’aurai à nouveau la joie d’accompagner sur scène le 11 à 15h30 au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis.

Escortée d’œuvres du répertoire classique, ma pièce pour cordes, «En regardant le ciel» sera interprétée derechef par l’Orchestre Symphonique des Jeunes de la Métropole le 24 au Triangle à Rennes à 15h.

Le 21, Jean-Michel Espitalier m’a convié à souffler les cinquante bougies du Sergent Poivre dans le cadre de son Atelier de Création Radiophonique pour lequel je me suis fendu d’une petite reprise lysergique de Lucy in the Sky. Ce sera, comme si souvent, sur France Culture à 23h puis en podcast pour des siestes sous les mandariniers et les ciels de marmelade.

Pour d’autres siestes estivales, l’Oratorio Nova avec Claire ingrid Cottanceau et John Greaves est également podcastable ainsi que toujours le Rothko, la Funghimiracolette et tutti quanti.

La Funghimiracolette que pourrez aussi entendre résonner, entre chien et loup, dans l’écrin d’une clairière de la forêt de Brocéliande lors d’une lecture musicale avec Laure Limongi qui me fera l’honneur d’y prêter sa voix dans le cadre du festival des poésies contemporaines «Et Dire et Ouïssance» le 30.

Puis, si vos pas vous mènent dans Paris aux alentours de la Place Gambetta, vous pourrez rendre visite à ma galerie de monstres ravis d’avoir retrouvé l’hospitalité des murs de Chez Betty.

Voilà pour mes petites affaires. Cette lettre d’information va prendre congé jusque septembre, le temps de mettre la dernière main au mixage de l’album No Land et la première main au second volet de MellaNoiseScape. Je vous parlerai de tout cela dès la rentrée ainsi que de moult autres réjouissances.
D’ici là je vous souhaite un bel été.

Olivier Mellano